Manager OVH : services

Cette partie décrypte l’interface nommée « Services« .

Cette interface permet de :

  •   rebooter le serveur: pratique lorsqu’il est freezé
  •   réinstaller le serveur: choix de la distribution, choix du partitionnement, etc.
  •   gestion des DNS
  •   rajouter des disques durs, de la bande passante, etc.

NetBoot

Cette partie permet de choisir le noyau de la distribution Linux. Ainsi, il est possible de démarrer le serveur sur le noyau stocké sur le disque dur, mais dans ce cas il faut mettre à jour soi-même le noyau, ou alors, choisir un noyau qui se trouve sur le réseau d’OVH. L’avantage étant qu’OVH s’occupe de la mise à jour des derniers noyaux.

Pour connaitre la version de votre noyau sur votre serveur, il faut taper la commande « uname -a » qui retourne :

Linux r10xxx.ovh.net 2.6.23.12-xxxx-std-ipv4-32 #1 SMP Thu Dec 27 16:33:15 CET 2007 i686 GNU/Linux

Sur ce serveur RPS, la version du noyau est la 2.6.23.12. Après un netboot en 2.6.24.2 x86 & SMP, la commande « uname -a » retourne :

Linux r10xxx.ovh.net 2.6.24.2-xxxx-std-ipv4-32 #4 SMP Wed Feb 13 16:50:04 CET 2008 i686 GNU/Linux

Gestion DNS

Cette partie de manager nous permet de modifier les DNS de notre serveur RPS.

DNS secondaire

Le DNS secondaire est fournit gratuitement par OVH. Ce service est important, en effet, si le DNS primaire n’est pas joignable, votre site Internet, vos mails ou tout autre service ne sera plus accessible.
Le DNS secondaire se trouve hébergé dans un autre endroit que le DNS primaire pour éviter qu’une coupure du primaire affecte aussi le secondaire.

Reverse

Le reverse DNS est obligatoire pour éviter que les serveurs mails refusent les mails que notre RPS va envoyer. En effet, sans le reverse DNS, des erreurs de ce type s’affichent dans les logs mail.log : « said: 421 Refused. You have no reverse DNS entry« .

Avec mots-clefs , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire